Au théâtre des compromis

Au théâtre des compromis

Au théâtre des compromis, Phanère fantôme, Michèles Forbes aux éditions Quai Voltaire, La Table Ronde (2016)

Belfast, à la fin des années 60 : comment la mutation sociale et politique d’un pays peut-elle être le théâtre de la transformation intérieure d’une femme en apparence épouse et mère comblée ? C’est l’histoire de Katherine Bedford, de son mari Georges, et de leurs quatre enfants. Une magnifique journée à la plage, heureuse et sans histoire, jusqu’au moment où Katherine manque de se noyer. Face à un imposant phoque des mers, le bouleversement émotionnel se produit et toute la douleur, portée par Katherine depuis plus de vingt ans, ressurgit. Cette scène inaugurale, qui donne le « la » de l’ouvrage, vous fait alors basculer à la fin des années 40.

Katherine est jeune, vive, joviale et fait partie d’une troupe de théâtre au sein de laquelle elle chante Carmen. Tom est tailleur et s’occupe des costumes. Ils tombent éperdument amoureux l’un de l’autre mais Katherine est promise à Georges, terme portant tout le poids de la raison sociale dont Katherine n’a alors pas la force de se soustraire. Entre passion et raison : un dilemme de nombreuses fois traité en littérature. Mais l’écriture de Michèle Forbes est brillante, dense, poétique : «Elle avait l’impression que l’air vif de la nuit venait éplucher ses sens et les épépiner ». Happée par la sagesse, elle n’aura pas assez d’une vie pour apaiser ses remords. « Comment on sait quand on est amoureux ? » demande l’une de ses filles. « On flotte, on brûle » lui répond Katherine qui se meurt à petit feu d’une maladie qui progresse de manière concomitante.

L’ouvrage fait la part belle aux descriptions léchées, fouillées par la femme de théâtre et de scène. Michèle Forbes nous parle de la recherche de compromis, du traitement que le couple est en capacité de faire ou pas, de la nature et de la solidité de leur lien. La violence et les émeutes en Irlande du Nord servent de théâtre à leur histoire. Des compromis politiques à faire ? Et si l’auteure parlait aussi de sa propre expérience, native de Belfast, et de la façon dont elle intériorisa une époque ? Et une vie de famille ?

Un premier ouvrage intense, émotionnellement éprouvant, où le personnage principal va devoir se battre face à l’apparition des non-dits, protéger ses enfants, et combattre la maladie qui évolue au fur et à mesure de la libération. Un travail d’orfèvre où symboles et métaphores sont de tous les moments du récit. Avec un final incroyable ! Phalène fantôme, où la dérive de Katherine, le transport des défunts vers l’autre rive.

 Phanère fantôme, Michèles Forbes, collection Quai Voltaire, La Table Ronde (2016)

http://www.gallimard.fr/Catalogue/Table-Ronde/Quai-Voltaire/Quai-Voltaire/Phalene-fantome

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.